Viande frauduleuse polonaise : au moins 150 kilos ont été vendus aux consommateurs français

, modifié à
  • A
  • A
"Aucune viande frauduleuse n’a été, à ce stade, retrouvée dans les circuits de la grande distribution", précise le ministère © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Sur les 2,7 tonnes de viande polonaise issue d'animaux illégalement abattus, près de 800 kilos ont été expédiés en France. Parmi ces lots, au moins 150 ont été vendus aux consommateurs.

Près de 800 kilos de viande issus d'animaux abattus frauduleusement en Pologne ont été expédiés dans "neuf entreprises" de négoce en France, a annoncé vendredi le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume. Sur ce total, 650 kilos ont été retrouvés : 500 ont été détruits, 150 ont été vendus aux consommateurs, notamment via des boucheries, a précisé le ministère via un communiqué.

Aucune viande frauduleuse retrouvée dans les circuits de la grande distribution. "Ces boucheries ont mis en place dès cet après-midi des affichettes pour informer leurs clients. Ces rappels sont justifiés par la fraude et le non-respect de la réglementation. Aucune viande frauduleuse n’a été, à ce stade, retrouvée dans les circuits de la grande distribution", précise le ministère, dont les équipes restent mobilisés pour tenter de retrouver les 150 kilos restants.

Treize pays concernés. Au total, 2,7 tonnes de viande polonaise provenant d'un abattoir du village de Kalinowo, en Pologne, ont été exportées vers treize pays. Outre la France, il s'agit de l'Allemagne, la Finlande, la Hongrie, l'Estonie, la Roumanie, la Suède, l'Espagne, la Lettonie, la Lituanie, le Portugal, la Slovaquie et la République Tchèque, selon la Commission européenne.

Mais l'émotion en France est d'autant plus grande que s'y déroule actuellement le procès des "lasagnes au cheval", une fraude portant sur 500 tonnes de viande de cheval vendu comme étant du bœuf.