Téléthon : le montant des dons en hausse, "il ne faut pas relâcher l'effort" pour l'association organisatrice

  • A
  • A
GILLES GUSTINE / FRANCE TELEVISIONS / AFP 1:18
L'édition 2019 du Téléthon a permis de récolter 74,6 millions de promesses de dons. © GILLES GUSTINE / FRANCE TELEVISIONS / AFP
Partagez sur :
Avec un compteur de promesses de dons en hausse par rapport à 2018, affichant 74,6 millions d'euros, la 33ème édition du Téléthon a été un succès. Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'Association française contre les myopathies qui organise l'événement, rappelle sur Europe 1 que des dons des Français "dépendent toutes les actions". 
INTERVIEW

74,6 millions de dons pour le Téléthon ! C'est ce qu'affichait le compteur final de la 33ème édition, dimanche matin. Soit 5 millions de plus que l'édition précédente. Cette année, la participation a été importante, avec 20.000 animations dans 12.500 communes. Pour Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'Association française contre les myopathies, ces fonds collectés pour la recherche sur les maladies génétiques annoncent les victoires de demain.

Des premiers traitements 

"Les Français ont été au rendez-vous de ces trente heures", remercie-t-elle au micro d'Europe 1. "Si l'on m'avait dit il y a cinq ans qu'on aurait aujourd'hui des premiers traitements pour ces maladies lourdes, invalidantes voire mortelles, je pense que je ne l'aurais pas cru. C'est un nouveau chemin qui commence, il a fallut avancer pas à pas sur le chemin du médicament".

"Nous avons besoin de la mobilisation du plus grand nombre"

D'après elle, grâce aux dons, la découverte de nouveaux traitements "ouvre la voie pour bien d'autres maladies, qu'elles soient rares ou fréquentes. [...] C'est pour cela qu'il ne faut pas relâcher l'effort", ajoute Laurence Tiennot-Herment. "Toutes les lignes du 3637 sont ouvertes, elles attendent votre appel. De vos dons dépendent toutes les actions, tous les programmes de recherche, tous les essais cliniques que nous allons pouvoir porter. Pour cela nous avons besoin de la mobilisation du plus grand nombre".

Europe 1
Par Caroline Baudry, édité par Séverine Mermilliod