Suicides dans la police : une note interne incitant à la "convivialité" ne passe pas

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le document, envoyé lundi à tous les cadres de la police par leur directeur général, propose par exemple d'organiser des barbecues ou des sorties sportives. Un "sparadrap", selon le délégué national à la qualité de vie et de travail d'Alliance. 

La note ne passe pas. Alors que la police est touchée depuis le début de l'année par une vague de suicides sans précédent - déjà 31 depuis le 1er janvier -, le directeur général de la police nationale vient de diffuser à tous ses services un document incitant les cadres à promouvoir "la convivialité" dans leurs équipes. 

Barbecues, sorties sportives et pique-niques 

Pour accentuer la cohésion et éviter le repli sur soi, le document propose ainsi d'organiser un barbecue, une sortie sportive ou un pique-nique pour les policiers et leurs familles, d'installer des espaces communs pour prendre les repas, ou d'organiser des pots à chaque occasion marquante.

Mais pour Frédéric Galéa, délégué national à la qualité de vie et de travail pour le syndicat Alliance, l'initiative est tout au plus un "sparadrap". "Ce n'est pas uniquement une ou deux journées de cohésion dans l'année qui vont permettre de résoudre le problème du phénomène suicidaire", s'agace-t-il.

Des mesures déjà présentes dans d'autres plans

"Aujourd'hui, lutter contre le suicide, c'est agir sur les dysfonctionnements en matière d'organisation du travail, les conditions de travail et le management inapproprié, qui eux sont pour le coup réellement des sources de souffrance pour les agents et peuvent pousser les plus fragiles d'entre eux à des situations dramatiques", appuie le délégué. 

Et de souligner que cette note reprend une partie du plan présenté il y a pile un an par l'ancien ministre Gérard Collomb, lequel s'inspirait déjà de mesures proposées par Bernard Cazeneuve avant lui... sans réussir à endiguer la vague de suicides.

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Margaux Lannuzel