Seine-Saint-Denis : 54 jeunes mères ont dormi dans la rue cet été

, modifié à
  • A
  • A
De plus en plus de femmes sans abris sont dirigées vers le Samu social après leur accouchement (une femme est accueillie dans une chambre d'hôtel)
De plus en plus de femmes sans abris sont dirigées vers le Samu social après leur accouchement (une femme est accueillie dans une chambre d'hôtel) © OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP
Partagez sur :
Au cours de l'été 2018, 54 familles sans domicile avec un bébé ont dû dormir dans la rue en Seine-Saint-Denis à leur sortie de la maternité, alerte l'association gestionnaire du Samu social du département.

Faute de solution d'hébergement, 54 familles sans domicile qui venaient d'avoir un bébé ont dû dormir dans les rues de Seine-Saint-Denis cet été, rapporte France Bleu Paris jeudi.

Trois fois plus de femmes orientées vers le 115. L'association Interlogement93 qui gère la plateforme d'appels du 115 dans le département alerte sur l'augmentation du nombre de jeune maman ou de femmes enceintes contraintes de passer la nuit dehors. En 2017, 653 femmes enceintes ou ayant accouché ont été orientées vers le 115 par des maternités, soit trois fois plus qu'en 2014.

De nombreuses femmes sans solution. Bien qu'elles gardent souvent plus longtemps les jeunes mères SDF, les maternités du département sont saturées. La semaine précédente, des maternités de Seine-Saint-Denis ont dû laisser partir sans solution deux femmes avec leurs bébés de trois semaines et quatre mois, rapporte France Bleu. Chaque année, 200 femmes quittent la maternité de Delafontaine à Saint-Denis pour une chambre d'hôtel et 150 partent sans garanties de trouver un logement.