Se baigner près des barrages, une pratique à risque appréciée des vacanciers

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chaque été, le producteur et fournisseur d'électricité EDF doit renforcer ses effectifs pour informer et mettre en garde les vacanciers qui se baignent de plus en plus près des barrages. Une pratique qui n’est pas sans risque.
REPORTAGE

Pendant l'été, il n'est pas toujours simple de trouver des lieux de baignade. Certains pensent alors à se rafraîchir dans les zones de baignade situées près des barrages hydroélectriques. Mais beaucoup de ces nageurs ignorent les règles de sécurité à respecter. Cet été, le nombre d'incidents liés à cette pratique a ainsi fortement augmenté, notamment en Bretagne

Sur le barrage d'Éguzon, dans l'Indre, plusieurs vacanciers ont également dû être rappelés à l'ordre, peu avant des lâchers d'eau. Autre exemple : sur le barrage de la Rance, en Ille-et-Vilaine où près de sept incidents ont été enregistrés par les équipes d'EDF depuis le début de l'été.

Des vacanciers sous surveillance 

Qu'ils naviguent en kayak, petit voilier ou qu'ils soient de simples nageurs, ces vacanciers s'introduisent dans les zones interdites à la baignade et à la navigation. Heureusement, ces comportements causent parfois plus de peur que de mal. Récemment, une pratiquante de paddle a, par exemple, été obligée de sauter de sa planche et de s'accrocher à une corde pour ne pas dériver vers un barrage.

À cause de ces nageurs imprudents, le producteur et fournisseur d'électricité EDF est obligé, chaque année, de surveiller les vacanciers et de de faire preuve de pédagogie.

"On peut trouver des vacanciers sur les îlots qui sont sur la rivière. Ça peut être dangereux pour eux lors du démarrage de l’installation", détaille Frédéric Buard, chargé de la maîtrise des risques. "Le courant peut augmenter très rapidement et ils peuvent être emportés par le courant. Ils peuvent donc être plus mis en difficulté que s’ils étaient bien plus loin de la zone."

Cet été, 160 "hydroguides", bien souvent des étudiants, ont été recrutés pour la saison par EDF. Ils ont été déployés sur les barrages qui accueillent notamment des bases de loisirs nautiques pour informer les vacanciers et les empêcher de se mettre en danger.