Restos du Cœur : "La solidarité des Français se manifeste de toutes les façons possibles"

, modifié à
  • A
  • A
blanc patrice 1280
Patrice Blanc a rappelé samedi sur l'antenne d'Europe 1 le principe de l'accueil "inconditionnel" des Restos du Cœur. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Patrice Blanc, président de l'association des Restos du Cœur, était invité sur Europe 1 samedi matin. 

880.000 personnes aidées en 2016, dont 30.000 nourrissons. Voilà le chiffre impressionnant du travail des Restos du Cœur, fondé en septembre 1985 par Coluche et qui a lancé en novembre dernier sa 33ème campagne hivernale. Grâce à ses 71.000 bénévoles, l'association se prépare pour offrir des fêtes de fin d'année décentes à toutes les personnes dans le besoin. Europe 1 recevait samedi matin son président Patrice Blanc, qui a décrit les différentes formes de mobilisation des Français.

Plein de "façons possibles" d'aider. Une des forces des Restos du Cœur, c'est la multitude des initiatives dont ils bénéficient. Vendredi soir par exemple, à Saint-Brévin-les-Pins, près de Saint-Nazaire, un concert de rock a demandé comme prix d'entrée... deux kilos de denrées alimentaires. "Depuis 33 ans maintenant, depuis l'appel lancé dans vos propres studios ici, la solidarité des Français se manifeste de toutes les façons possibles, à la fois par des engagements bénévoles et à la fois par des dons", se félicite Patrice Blanc. 

"70 Restos bébés" partout en France. Les Restos du Cœur, c'est aussi une multitude d'actions qui ne se limitent pas à la distribution de nourriture, entre ateliers de français, accès au microcrédit ou encore assistance aux SDF. "Il y a environ 30.000 enfants dans la rue, c'est ce qu'il y a de plus scandaleux aujourd’hui en France", dénonce Patrice Blanc. L'association a notamment décidé d'orienter son aide vers les les jeunes et plus démunis avec notamment les Restos bébés, au nombre de 70 sur le territoire. "On y donne des aliments spécifiques pour les bébés jusqu'à 12 mois", explique le président. "C'est aussi un lieu où on accueille les mamans, où on a un dialogue avec elles sur les difficultés qu'elles peuvent rencontrer, l'appui qu'on peut leur apporter. Et puis, c'est un lieu aussi où les bébés trouvent des jouets", précise-t-il. 

Accueil sans conditions. Sur la question migratoire et alors qu'Emmaüs a accusé la politique du gouvernement de rendre invisible la présence de migrants à Paris, Patrice Blanc rappelle le principe de l'accueil "inconditionnel" des Restos. "On ne demande pas aux gens d'où ils viennent, ni si ils ont des papiers en règle, c'est l'idée générale de Coluche". Le président constate un essor du nombre de migrants à Paris et dans d'autres grandes villes : "on les accueille comme les autres, ni plus ni moins que les autres". 

L'aide européenne "vitale". Patrice Blanc a accueilli le président de la République le 21 novembre dernier pour le lancement de la campagne hivernale dans un Resto de la capitale. L'occasion pour lui de rappeler au chef d'Etat l'importance du renouvellement du fonds européen d'assistance aux démunis qui arrive à échéance en 2020. Un budget "vital" estime Patrice Blanc car il s'agit d'"un quart des dépenses alimentaires" faites par son association. Pour cause de "Brexit", il est "menacé" car il va y avoir "une re-discussion du budget européen". 

A une semaine de Noël, que pouvez-vous faire pour les Restos du Cœur ? Patrice Blanc rappelle que les Restos du Cœur ne sont pas seulement en attente de dons de nourriture pour cette période de fin d'année : "on accepte tout sous réserve que ça soit en bon état et c'est possible d'empaqueter". Il est aussi possible d'acheter 13 à table, un livre chez Pocket avec 13 écrivains qui écrivent sur le thème de l'amitié. Le prix de vente (qui correspond à quatre repas distribué) est reversé aux Restos. On peut offrir à un proche une place pour un des concerts des Enfoirés programmés du 16 au 21 janvier au Zénith de Strasbourg. La manne de ces spectacles de fin d'année représente "15 millions de repas", indique Patrice Blanc.

Enfin, si pour les jours de Noël et du réveillon du 31, les bras ne manquent pas, les Restos du Cœur ont des besoins ponctuels, notamment pour "les opérations paquets cadeaux" mises en place "devant les magasins". "Vous pouvez faire appel à l'association de votre département" pour y participer, précise le président des Restos.