"Red love" : des centaines de têtes rousses se rassemblent fièrement en Bretagne

  • A
  • A
Toutes les teintes de roux étaient représentés samedi à Châteaugiron, en Bretagne.
Toutes les teintes de roux étaient représentés samedi à Châteaugiron, en Bretagne. © AFP
Partagez sur :
À la mi-journée, plus de 1.200 personnes avaient fait le déplacement à Châteaugiron pour la première édition du festival, selon son organisateur. 

Rouge, orange ou encore blond vénitien... Toutes les teintes de roux étaient représentés samedi à Châteaugiron, en Bretagne, à l'occasion de la première édition du "Red Love", festival destiné à "afficher fièrement" sa couleur.

"Poil de carotte, Spirou". "Je suis né roux, je resterai roux et je suis beau comme tous ceux autour de vous!", affirmait par exemple Simon, 32 ans. L'agriculteur avait fait le déplacement pour se retrouver "avec des gens comme nous". "J'ai subi des railleries quand j'étais enfant : Poil de carotte, Spirou", a raconté le Breton. "C'est la même chose qu'avec les gros", a-t-il jugé, s'estimant heureux d'avoir été "bon au foot", ce qui lui a épargné des moqueries au collège et au lycée.

"Ginger is the new black". Crépus, bouclés, dreadlocks, court, long... Toutes les crinières se baladaient sur le grand terrain mis à disposition par la commune, à 15 km de Rennes, où se sont enchaînés les concerts et spectacles, dont un défilé de 18 femmes rousses en robes de mariées. Les festivaliers ont pu profiter d'un stand de coiffure tandis que les accessoires et t-shirt humoristiques se sont vendus comme des petits pains. "Rouquine, TA MERE" ou "Ginger is the new black" faisaient partie des best-sellers.

A la mi-journée, plus de 1.200 personnes avaient fait le déplacement, a indiqué Pascal Sacleux, l'organisateur de l’événement. "Je vois de l'amour, des grands, des jeunes, des vieux, des hommes, des filles, je vois plein de gens super-contents d'être là", s'est réjouit le photographe blond vénitien, qui a d'ores et déjà annoncé une nouvelle édition.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP