Pédophilie : 10 clercs actuellement mis en examen et 4 incarcérés en France

, modifié à
  • A
  • A
211 personnes se sont manifestées auprès des diocèses, entre 2017-2018.
211 personnes se sont manifestées auprès des diocèses, entre 2017-2018. © Photo d'illustration : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
L'épiscopat français révèle mardi que, entre janvier 2017 et octobre 2018, 10 prêtres ont été mis en examen et quatre autres sont incarcérés pour des faits de pédophilie. 

Sur 15.000 prêtres et diacres en France, dix sont actuellement mis en examen et quatre autres incarcérés pour pédophilie, selon des chiffres de l'épiscopat, qui montrent également une hausse relative des signalements dans les diocèses depuis début 2017. Publiés mardi par la Conférence des évêques de France (CEF) et transmis à l'AFP et au journal La Croix, ces chiffres ont été collectés auprès des quelque 120 évêques.

PROCÈS : Accusé de pédophilie, l'abbé Pierre de Castelet raconte son "besoin d'affection"

Cinq prêtres ont fini d'exécuter leur peine. Selon ces données, entre janvier 2017 et octobre 2018, dix prêtres ou diacres qui faisaient l'objet d'une enquête ont été mis en examen. Par ailleurs, quatre clercs sont actuellement incarcérés pour des faits de violences sexuelles commises sur des mineurs. Et cinq autres ont fini d'exécuter leur peine (prison, sursis, amende, bracelet électronique, etc). Entre 2017-2018, 129 clercs ont été mis en cause par un témoignage, un signalement, ou une plainte, mais la proportion de ceux faisant l'objet d'une procédure n'est pas connue. À titre de comparaison, entre 2010 et 2016, 26 clercs avaient été mis en examen, et fin 2016, neuf étaient incarcérés et 37 avaient fini d'exécuter leur peine. En 2010, la CEF avait fait état de près de 51 prêtres mis en examen et de 45 déjà condamnés.

Hausse du nombre de victimes déclarées. Cette enquête révèle par ailleurs que 211 personnes se sont manifestées auprès des diocèses, entre 2017-2018, soit presque autant qu'entre 2010-2016 (222). Cela s'explique "par la mise en place d'espaces offerts aux victimes", notamment ces deux dernières années, avec "les cellules d'accueil et d'écoute" et par la médiatisation du sujet qui "a incité les personnes à faire cette démarche", a déclaré Ségolaine Moog, déléguée de la CEF pour la lutte contre la pédophilie.

Des sanctions prises. L'Église de France a procédé à 75 signalements auprès des parquets, dont 43 pour des faits antérieurs à l'année 2000, 31 pour des faits postérieurs à 2000. S'agissant des mesures canoniques (selon la justice de l'Église) prises, entre 2017-2018, 49 clercs ont été suspendus provisoirement de tout ou partie de l'exercice de leur ministère. Neuf autres ont été condamnés à une peine canonique (par exemple le renvoi de l'état clérical, l'interdiction de confesser). La CEF a aussi organisé 48 sessions de formation à la lutte contre la pédophilie pour les clercs, 37 pour les laïcs en responsabilité avec des mineurs. L'épiscopat affirme publier ces nouvelles données dans une "volonté de transparence" face à "une attente légitime du public".