Pasteurdon : "Les réformes fiscales influencent les dons", pointe Olivier Schwartz

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Olivier Schwartz, le directeur scientifique de l'Institut Pasteur, invité dimanche au micro de Bernard Poirette sur Europe 1, la réforme fiscale de l'actuel gouvernement et le prélèvement d'impôts à la source vont entraîner une diminution des dons. 

INTERVIEW

Le Pasteurdon, cette campagne d'appel aux dons au profit de la recherche médicale, se termine dimanche soir. En 2017, les dons des particuliers - environ deux millions d'euros - avaient permis de financer une part de la recherche autour des maladies infectieuses, neurodégénératives et des cancers mais aussi l'arrivée de Titan Krios, l'un des plus puissants microscopes au monde.

Une campagne sur laquelle compte beaucoup Olivier Schwartz, le directeur scientifique de l'Institut Pasteur, invité dimanche, au micro de Bernard Poirette sur Europe 1. Car le budget de recherche de l'Institut Pasteur dépend pour grande partie de la générosité du public (27%), le reste des financements provenant de subventions de l'État et de la vente de brevets. "Pasteurdon est important pour nous", explique-t-il. "Nous sommes une fondation privée à but non lucrative et nous avons besoin d'argent".

"On sait que l'on va avoir une diminution de nos dons". Or les dernières reformes fiscales, notamment la hausse de la CSG et la suppression de l'ISF, remplacé cette année par l'impôt sur le fortune immobilière (IFI), lui fait craindre une baisse des dons cette année. "Ça influe énormément. C'est un point très important pour nous. La réforme fiscale, le prélèvement d'impôts à la source vont beaucoup influencer les dons. On sait que l'on va avoir une diminution importante de nos revenus dus à la générosité du public", estime le directeur scientifique de l'Institut Pasteur.

Trois fois moins de foyers concernés par l'avantage fiscal. D'après une étude publiée en avril par la fondation Apprentis d'Auteuil, seuls 44% des ménages ayant effectué un don en 2017 se disaient certains de le faire à nouveau cette année, contre 51% l'année précédente. Jusque-là, les personnes soumises à l'ISF avaient la possibilité de déduire de leur impôt jusqu'à 75% des dons effectués à certains organismes d'intérêt général, en particulier les fondations, dans la limite de 50.000 euros. Cet avantage fiscal a été reporté par le gouvernement sur l'IFI, mais celui-ci ne pesant que sur les actifs immobiliers, le nombre de foyers concernés devrait chuter de 350.000 à 150.000.

Comment faire un don ?

Jusqu'à dimanche soir, il est possible de donner directement sur le site de l'opération, pasteurdon.fr ou par téléphone en appelant le 36 20 et en disant "pasteurdon", sans surcoût. Par chèque, les dons peuvent être adressés au Pasteurdon, 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris. Enfin, par SMS, l'envoi du mot "DON" au 92112 permet aux abonnés Bouygues, Orange et SFR de donner directement 20 euros via leur facture téléphonique.