lycée montaigne Paris 4:42
  • Copié
Gauthier Delomez , modifié à
Une professeure du prestigieux lycée Montaigne, dans le très cossu VIe arrondissement de Paris, a été blessée après avoir été violemment agressée lundi après-midi par un de ses élèves de seconde en plein cours. Sur Europe 1, le directeur de l'Académie de Paris explique que le jeune agresseur avait déjà montré des signes d'agressivité.

Une dispute qui a dégénéré en agression. Lundi, dans le prestigieux lycée Montaigne du très chic VIe arrondissement de Paris, un élève de seconde s'est emporté contre sa professeure en plein cours de maths avant de la frapper violemment. L'enseignante vérifiait le travail des élèves, quand la dispute a éclaté et que le ton est vite monté. Europe 1 a rencontré plusieurs lycéens témoins de l'agression. L'une explique : "Il s'est collé à elle, et elle a gardé son sang froid, elle est restée droite".

"C'était assez impressionnant"

"Il y a 30 cm d'écart entre les deux, donc c'était assez impressionnant", souligne un autre camarade. "On pouvait déjà avoir un peu peur, mais on n'aurait jamais pensé que ça aille aussi loin, qu'il aille la frapper", ajoute un autre lycéen. L'élève en question a asséné deux coups de poing au visage de la professeure. Elle s'est retournée avec une plaie de cinq centimètres sur le front. De nouveau, le jeune agresseur lui a donné deux coups dans le visage, puis l'enseignante est tombée à terre et l'agresseur a continué à la frapper.

"Il y a des élèves qui se sont levés et les ont séparés", confie une lycéenne, avant qu'un de ses camarades évoque les premiers secours donnés à la professeure : "Il y a eu un roulement pour aller chercher du papier toilette à côté et pour stopper l'hémorragie". "Après, on nous a évacués et on est sortis, mais tout le monde était un peu choqué et chamboulé", témoigne une autre lycéenne.

Pas de surveillants dans les couloirs au moment des faits

Une cellule de crise a été mise en place au lycée Montaigne. Si l'équipe pédagogique se dit habituée aux faits de violences, notamment verbales, jamais un incident aussi grave ne s'était produit dans cet établissement du très cossu VIe arrondissement. Selon un enseignant, cela peut être dû à l'absence de surveillant dans les couloirs du lycée. Dans tous les cas, l'auteur des faits est placé en garde à vue, et les cours ont repris mardi à 14 heures.

"La professeure a été hospitalisée lundi. Elle est sortie de l'hôpital", renseigne Antoine Destrés, directeur de l'Académie de Paris, sur Europe 1. À midi, l'enseignante s'est rendue au commissariat pour rendre compte à la police de ce qui s'est passé pendant son cours de mathématiques.

"C'est un élève qui a manifesté de l'agressivité dans le passé"

Le directeur de l'Académie de Paris revient sur le profil du jeune agresseur. "C'est un élève qui a pu, dans le passé, manifester une certaine agressivité. Mais jamais des faits de la gravité de ceux qui se sont déroulés lundi", explique-t-il au micro de Romain Désarbres, avant d'affirmer que "c'est la première fois depuis cinq ans que nous assistons à une agression de cette importance".

Plusieurs responsables du monde scolaire parisien ont manifesté leur soutien auprès de la professeure et des élèves témoins. Antoine Destrés s'est d'ailleurs rendu au lycée Montaigne mardi matin avec un message : "C'est un acte tout à fait inadmissible. J'ai dit (aux élèves) qu'on était à leurs côtés, qu'on reviendrait parce qu'ils m'ont fait état de difficultés de plusieurs natures". Le directeur de l'Académie de Paris évoque également la cellule psychologique mise en place mardi matin pour qu'un travail soit fait "en direction" de tous les lycéens de l'établissement.