Parcoursup : 65% des élèves ont au moins un "oui", 35% refusés ou en liste d'attente

, modifié à
  • A
  • A
Les élèves qui ont accepté définitivement une proposition ont remis des places libres dans le système. Image d'illustration.
Les élèves qui ont accepté définitivement une proposition ont remis des places libres dans le système. Image d'illustration. © MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, a annoncé lundi sur BFMTV que 65% des 810.000 élèves inscrit sur Parcoursup avaient reçu une réponse positive.

Quelque 65% des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup ont reçu au moins une réponse positive à leurs vœux, les autres étant toujours en liste d'attente ou refusés, a indiqué lundi matin le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Des places sont "libérées". "La journée d'aujourd'hui est assez importante car ceux qui ont eu plusieurs réponses la semaine dernière abandonnent certains vœux et vont donc libérer des places", a-t-il dit sur RMC et BFMTV. "De l'ordre de 35% d'élèves sont en liste d'attente, puisque vous avez presque 65% qui ont au moins une réponse (positive)", a-t-il indiqué.

Réactualisation chaque matin. La plateforme Parcoursup est réactualisée chaque matin pour prendre en compte les évolutions des listes d'attente. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Enseignement supérieur, qui datent de dimanche, 500.604 élèves (61,6%) avaient reçu au moins une proposition d'admission. Parmi eux, 137.727 élèves (19,6%) ont accepté définitivement une proposition, ce qui a remis des places dans le système. Les jeunes ont une semaine pour prendre une décision (choisir entre deux "oui", maintenir ou renoncer à une place "en attente").

Des candidats demandent à être accompagnés. Dimanche, 311.452 candidats (38,3%) n'avaient pas encore reçu de proposition ou étaient en attente de place. Parmi eux, 25.580 élèves (3,1%), qui n'avaient postulé qu'à des formations sélectives, n'ont reçu que des réponses négatives. Les candidats n'ayant reçu que des "non" peuvent saisir une commission du rectorat pour trouver une place au plus près de leurs souhaits. Selon les chiffres du ministère, 4.513 candidats ont d'ores et déjà demandé à être accompagnés par le recteur de leur académie. "Chacun aura une place", a une nouvelle fois assuré Jean-Michel Blanquer. "Au moment du bac (qui commence le 18 juin, ndlr), ce sera au moins deux tiers des élèves qui auront une réponse positive et ce sera probablement au-dessus de 80%", a-t-il déclaré.