Notre-Dame de Paris : "pas un seul salarié contaminé" au plomb

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
Une cinquantaine d'ouvriers ont repris lundi les travaux de sécurisation de Notre-Dame de Paris, qui étaient interrompus depuis le 25 juillet en raison des risques de contamination au plomb.

Le patron de l'entreprise PierreNoël, Didier Durand, intervenu depuis le début sur le chantier de Notre-Dame de Paris, qui a rouvert lundi, a assuré mercredi que "pas un seul salarié n'avait été contaminé" au plomb.

Toutes les dispositions prises

"Nous n'avons pas un seul salarié contaminé à Notre-Dame de Paris", a assuré au micro de France Culture Didier Durand, qui dirige une entreprise de pierre de taille et maçonnerie, spécialisée dans la restauration des monuments historiques. "Dès le 16 (avril, lendemain de l'incendie, ndlr) - en tant que patron, nous sommes responsables de la sécurité et surtout du bien-être de nos compagnons - , nous avons pris toutes les dispositions pour que nos compagnons puissent être suivis", a-t-il dit.

Un chantier arrêté le 25 juillet

Une cinquantaine d'ouvriers ont repris lundi les travaux de sécurisation de Notre-Dame de Paris qui étaient interrompus depuis le 25 juillet en raison des risques de contamination au plomb. Des dispositifs drastiques (pédiluves, douches, tenues jetables, stricts protocoles d'entrée et de sortie du site...) ont été mis en place et doivent garantir la sécurité du personnel et empêcher la dispersion de poussières de plomb hors du chantier, hermétiquement bouclé.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP