Nantes : la famille de la victime appelle au calme avant une marche blanche

  • A
  • A
Le procureur de la République à Nantes, Pierre Sennès, a lancé un appel à témoins mercredi après la mort du jeune homme de 22 ans.
Le procureur de la République à Nantes, Pierre Sennès, a lancé un appel à témoins mercredi après la mort du jeune homme de 22 ans. © SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Partagez sur :

Au lendemain de la mort du jeune homme tué par des policiers à Nantes, l'avocat de sa famille appelle au calme avant la marche blanche prévue jeudi à 18 heures.

Les proches du jeune homme tué par un policier lors d'un contrôle à Nantes mardi soir appellent au calme avant une marche blanche prévue jeudi près du lieu du drame, a déclaré mercredi leur avocat. "On fait des appels au calme pour que la marche blanche de demain (jeudi) se passe dans les meilleures conditions", a déclaré Me Antonin Péchard, précisant que la famille était "véritablement dévastée".

Des éléments "qui ne vont pas du tout". Prévue jeudi à 18 heures, cette marche blanche doit prendre son départ devant le 68 rue des Plantes où s'est déroulé le contrôle puis faire un tour du quartier du Breil, secoué par des violences à la suite de la mort du jeune homme. Les proches de la victime ne souhaitent pas s'exprimer publiquement sur les faits mais leur avocat devrait prendre la parole à l'issue de la marche blanche pour évoquer le fond du dossier.

"Il y a énormément d'éléments dans cette enquête qui ne vont pas du tout", a simplement déclaré Me Péchard, sans plus de précision. Mercredi soir, le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès a promis une "enquête approfondie" sur cette "affaire particulièrement grave". L'enquête doit notamment déterminer précisément "le comportement de la personne décédée" et dire "si l'usage de l'arme par le policier était ou non légalement fondé", a-t-il dit.