Compteurs Linky : Corinne Lepage met l'Etat en demeure

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'ancienne ministre de l'environnement souhaite "évaluer les effets de ces compteurs sur la santé" et prévient qu'elle pourrait lancer un recours collectif.

Le compteur Linky continue de faire polémique. L'avocate Corinne Lepage a décidé de mettre en demeure l'Etat pour suspendre son déploiement, selon les informations du Parisien. Le dispositif, qui est censé remplacer nos anciens appareils, équipe déjà quelque dix millions de foyers. Mais de plus en plus de collectifs de maires ou de citoyens s'inquiètent des effets sanitaires du compteur qui serait responsable, selon des témoignages d'usagers, de vertiges, de palpitations ou bien encore d'insomnie. 

Principe de précaution. Au nom du principe de précaution, l'ancienne ministre de l'environnement du gouvernement d'Alain Juppé a décidé de saisir la ministre de la Santé, Agrès Buzyn, et son homologue de l'Ecologie, Nicolas Hulot, pour suspendre le déploiement. Corinne Lepage souhaite ainsi "évaluer les effets de ces compteurs sur la santé", comme le note le quotidien. "Si le gouvernement ne réagit pas d'ici deux mois, nous lancerons un recours collectif contre l'Etat au tribunal administratif au nom des maires et des citoyens opposés à Linky", poursuit-elle. 

Quelque 30.000 boîtiers installés chaque jour. Ce n'est pas la première fois que la justice est saisie de cette question. L'avocat Arnaud Durand déposera le 5 juin, au nom de 3.000 particuliers qui refusent l'installation du compteur, un référé devant 11 tribunaux de grande instance. Enedis, qui gère l'installation, reconnait de son côté dans le Parisien que les "ondes inquiètent certains clients" mais réaffirme que "Linky ne présente aucun danger." Malgré la polémique, Enedis continue ainsi d'installer quelque 30.000 boîtiers par jour et certaines villes sont déjà totalement équipées, comme Lyon, Nice ou Amiens.