11 novembre : L'étonnant succès des drapeaux d'anciens combattants dans les établissements scolaires de Mayenne

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
D'ici à la fin de l'année une vingtaine de drapeaux du Souvenir français auront été transmis à des écoles, collèges et lycées mayennais. Des établissements dans lesquels on se "bat" pour devenir porte-drapeau, une effervescence incroyable qui réjouit le responsable du Souvenir français en Mayenne.
REPORTAGE

"Ils se sont battus pour notre liberté, et nous portons désormais leurs drapeaux, je trouve ça beau", explique Lomane, 14 ans. "Ces drapeaux représentent des vies et un courage fou" poursuit l'élève au collège Jules Renard de Laval . Ici comme dans une vingtaine d’établissements scolaires de Mayenne, des élèves, bérets et gants blancs, portent les drapeaux d'associations patriotiques lors des cérémonies du 8 mai et du 11 novembre.

"Et on se bat pour ça !", témoigne René Sauvage, délégué du Souvenir français. L'un des plus petits départements de France est donc devenu le premier de l'Hexagone en termes de drapeaux du Souvenir. De retour d'un collège de Craon (Mayenne), René Sauvage explique que lorsque le principal a demandé des portes-drapeaux, une cinquantaine de jeunes se sont montrés volontaires. "Les jeunes sont emballés, c'est un peu la bagarre pour être porte-drapeau. C'est effarant !", commente-t-il au micro d'Europe 1.

Effet post-attentat ?

Pour René Sauvage, cette mobilisation s'explique en partie par les attentats. "Je pense qu'ils ont joué un rôle, et ont fait prendre conscience aux jeunes d'un certain patriotisme qui était délaissé". "Ils sont fiers, se tiennent droits et sont heureux, y compris les tous petits. Il faut voir la fierté du gamin, alors que ça été ringard pendant longtemps", témoigne René Sauvage, ému, au micro d'Europe 1. 

À Laval, 40 collégiens participeront aux commémorations du 11 novembre.

Europe 1
Par François Coulon, édité par Ariel Guez