Les pièges à éviter pour chercher un job d'été à l'étranger

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mars et avril sont les deux mois décisifs pour la recherche d'un job d'été hors de France. Mais les possibilités peuvent courir jusqu'en juin en cas de désistement des candidats sélectionnés.

Même si le printemps tarde à venir, il est déjà temps de se préoccuper de dénicher un job d'été. En particulier pour une expérience à l'étranger. De plus en plus de Français passent la frontière pour étoffer leur CV le temps d'un été, mais il faut être prudent dans ces recherches. Car les pièges sont nombreux. 

Regarder attentivement les adresses mails. "Quand l'offre est trop facile d'accès, quand le nombre de postes à pouvoir est important, là il peut y avoir un doute", révèle Dominique Girerd, président du Club Teli, la plus vieille association spécialisée dans la recherche de job à l'étranger. "Les adresses mails sont également des pièges : les entreprises recrutent rarement avec une adresse Gmail ou Yahoo, mais avec une adresse professionnelle". Il faut donc bien faire attention à la forme de l'adresse mail dans les annonces. 

La candidature spontanée est toujours possible. Autre astuce pour éviter les mauvaises surprises : se renseigner sur internet. "Il faut savoir prendre un peu de temps pour aller sur des forums et récupérer des témoignages de gens qui sont déjà partis", encourage le président du club. "Cela permet d'être le plus certain possible dans ses démarches". Mais si une entreprise n'a pas publié d'annonce, il est toujours possible d'envoyer une candidature spontanée. Selon le Club Teli, l'année 2018 va être un grand cru en matière de jobs d'été, les offres se comptent en dizaines de milliers et les jeunes Français sont très recherchés. Quant aux domaines d'activités des annonces, il s'agit principalement de l'hôtellerie, la restauration, du tourisme, l'animation et des travaux agricoles. 

Des possibilités jusqu'en juin grâce aux désistements. Si vous n'avez pas commencé votre recherche, pas de panique. Mars et avril sont les deux mois décisifs dans la recherche d'un job d'été à l'étranger. Mais il y a encore la possibilité de se rattraper jusqu'en juin, en profitant des désistements de certains candidats. Une fois le job décroché, l'ultime étape reste à trouver un logement et obtenir si nécessaire, un visa.