Levée des blocages du dépôt de Brest et à Lorient

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Jugeant "satisfaisant" le moratoire annoncé par le Premier ministre, les manifestants qui bloquaient depuis sept jours le dépôt pétrolier de Brest ont décidé mardi de lever le blocage du site. Celui de Lorient a été débloqué un peu plus tard dans la journée.  

"On s'en va". Les indépendants des travaux publics qui bloquaient depuis sept jours le dépôt pétrolier de Brest ont décidé mardi de lever le blocage du site, jugeant "satisfaisant" le moratoire annoncé par le Premier ministre Édouard Philippe sur la suppression du gazole non routier (GNR). "On juge satisfaisant le moratoire de six mois, en sachant bien que si on n'a pas ce qu'on veut (le maintien du GNR, NDLR), on reviendra", a déclaré l'un des organisateurs du mouvement. "Ils savent de quoi on est capables."

A Lorient, le blocage levé aussi. Après avoir assuré qu'ils allaient maintenir leur blocage, les indépendants des travaux publics de Lorient dans le Morbihan, ont finalement décidé de le lever. Parmi eux, deux chefs d'entreprise. Convoqués mardi matin devant le tribunal de commerce, ils étaient menacés d'une forte astreinte par jour de blocage supplémentaire. La décision du tribunal devait être rendue mardi prochain.

Du carburant parfois rare en Bretagne. A court terme, la levée du blocage des deux dépôts pétroliers bretons devraient permettre un retour à la normale dans les stations-services de la région où la pénurie des carburants commençait mardi à gagner du terrain, notamment dans le Morbihan et les Côtes d'Armor, après avoir démarré lundi dans le Finistère.