INFORMATION EUROPE 1 - Gilets jaunes : un casseur recherché après les violences place d'Italie interpellé en Normandie

, modifié à
  • A
  • A
Place d'Italie Paris 2000*1000
La place d'Italie à Paris a subi de nombreuses dégradations lors de la journée de mobilisation du 16 novembre. © Aurore MESENGE / AFP
Partagez sur :
Selon des informations d'Europe 1, la personne interpellée est notamment soupçonnée d’avoir dérobé un bouclier de gendarme mobile et incendié une voiture en stationnement, en marge du rassemblement organisé à Paris le 16 novembre dernier, pour le premier anniversaire de la mobilisation des "gilets jaunes".
INFO EUROPE 1

Un casseur, activement recherché depuis les affrontements du 16 novembre, place d’Italie à Paris, a été arrêté mercredi matin, dans un gite rural normand, selon une information d'Europe 1. Cet homme, âgé de 36 ans, avait diffusé sur les réseaux sociaux une photo sur laquelle il posait avec un bouclier de gendarme mobile. Il est aussi soupçonné d’avoir mis le feu à une voiture en stationnement.

Identifié grâce à un "renseignement", et confondu par les images de vidéo-protection, il a été arrêté à 6 heures du matin à Putanges-le-Lac, dans l'Orne par les policiers du commissariat du 13e arrondissement. Il a été placé en garde à vue pour "dégradation de bien privé par incendie", "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences contre les personnes ou destruction de biens", "dissimulation volontaire lors d’une manifestation sur la voie publique" et "recel de vol" pour le bouclier de la gendarmerie mobile. L’individu interpellé était bien connu des services de police, avec 43 mentions au fichier du traitement des antécédents judiciaires.

Le premier anniversaire des "gilets jaunes"

Le 16 novembre dernier, le rassemblement organisé pour le premier anniversaire de la mobilisation des "gilets jaunes" a été marqué par de violents échauffourées place d'Italie, dans le 13e arrondissement de Paris. Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté. Plusieurs barricades et des voitures ont été incendiées, et les abribus autour de la place fracassés. Plusieurs personnes vêtues de noir ont également tenté de s’introduire dans le centre commercial Italie 2 et ont caillassé un camion de pompiers qui tentaient d'éteindre les barricades en flammes. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, près de 28.000 personnes s’étaient mobilisées dans la France en réponse aux différents appels de "gilets jaunes" lancés sur les réseaux sociaux, dont 4.7000 manifestants à Paris.

Europe 1
Par Alain Acco, édité par Romain David