Île-de-France : les RER de la ligne B vont être remplacés

, modifié à
  • A
  • A
La ligne B du RER accueille 900.000 voyageurs quotidiens. Image d'illustration. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le marché dont l'appel d'offres a été annoncé jeudi porte sur l'acquisition d'un maximum de 180 rames, qui seront mises en service à partir de 2025.

Les trains de la ligne B du RER, la deuxième d’Île-de-France avec 900.000 voyageurs quotidiens, vont être remplacés à partir de 2025, un marché de plusieurs milliards d'euros dont l'appel d'offres a été annoncé jeudi.

Les premières livraisons attendues en 2024. Le marché porte sur l'acquisition d'un maximum de 180 rames dites Ming, pour "matériel interconnecté de nouvelle génération".

"Les premières livraisons sont attendues en 2024 en vue de réaliser les essais d'homologation permettant leur mise en service commerciale dès 2025", ont annoncé RATP, SNCF et Île-de-France Mobilités dans un communiqué commun, rappelant qu'il avait été décidé en juillet 2016 d'accélérer le remplacement des trains et d'avancer le calendrier de cinq ans.

Aucun montant n'a été communiqué, mais à titre de comparaison, Île-de-France Mobilités et la SNCF ont commandé l'an dernier à Alstom et Bombardier, pour les RER D et E, 255 rames aux caractéristiques proches, pour un total de 3,75 milliards d'euros.

Les trains actuels mis en service dans les années 80. Actuellement, le parc de la ligne B comprend 117 trains rénovés et 31 en cours de rénovation. Le marché comporte une tranche ferme de 146 rames et une tranche optionnelle pouvant atteindre 34 rames supplémentaires.

"En attendant ces nouveaux trains qui remplaceront ceux mis en service dans les années 80, nous allons finir de rénover les trains qui circulent aujourd'hui pour offrir un premier palier d'amélioration aux voyageurs", a déclaré Valérie Pécresse (LR), présidente de la région et d’Île-de-France mobilités, citée dans le communiqué.

Par ailleurs, hors matériel roulant, "plus d'un milliard d'euros" sont investis "pour moderniser les lignes A et B du RER sur la période 2016-2020", a souligné la présidente directrice générale de la RATP Catherine Guillouard.