"Il faut clarifier les textes" : à Creil, une visite scolaire annulée en raison du voile de deux mères accompagnatrices

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que la classe politique s'embrase sur le sujet du voile islamique, deux mères voilées qui accompagnaient une sortie scolaire dans une caserne de pompiers de l'Oise ont été refoulées à l'entrée.
RÉACTION

Alors qu'élus et responsables politiques se déchirent sur le sujet du port du voile dans le cadre de sorties scolaires, deux mères musulmanes portant un voile ont été refoulées, lundi, à Creil, dans l'Oise, à l'entrée d'une caserne de pompiers que devaient visiter les enfants de l'école maternelle Louis-Pergaux.

L'un des pompiers a d'abord refusé l'accès à une première accompagnatrice, vêtue d'un long voile ne laissant ressortir que le visage qu'il a jugé trop recouvrant. Puis, une autre mère est arrivée avec un deuxième groupe d'enfants. Elle ne portait qu'un simple foulard, mais par souci d'équité, le pompier a estimé qu'il ne devait pas la faire entrer non plus. Finalement, c'est toute la classe qui a fait demi-tour, en accord avec la direction de l'école maternelle.

Un "malentendu"

"Cet officier que je connais bien n'est ni raciste, ni extrémiste", défend Éric de Valroger, élu Les Républicains de l'Oise et président du Service départemental d'incendie et de secours. Lui plaide pour un "malentendu", tout comme l'officier en question qui regrette une "mauvaise interprétation de la loi", une loi qui ne serait d'ailleurs pas assez précise, selon Éric de Valroger. "Il faut absolument clarifier les textes. Est-ce qu'on autorise tous les signes religieux dès lors que le visage est découvert ? Il y a beaucoup d'interprétations possibles."

Les pompiers de l'Oise se sont excusés oralement auprès des accompagnatrices. Et pour les enfants, une nouvelle visite doit être rapidement organisée.

Europe 1
Par Justin Morin