Haute-Vienne : un homme interpellé après le décès de son ex-compagne dans l'incendie de son domicile

  • A
  • A
Une autopsie doit être menée jeudi pour tenter de savoir si les deux adultes sont décédés avant ou pendant l'incendie.
Une autopsie doit être menée jeudi pour tenter de savoir si les deux adultes sont décédés avant ou pendant l'incendie. © AFP
Partagez sur :
Un homme a été interpellé après la découverte des corps de son ancienne compagne et d'un homme dans une maison incendiée. Condamné en comparution immédiate pour des faits de violence conjugale sur une autre femme, est soupçonné de meurtre aggravé, sur la personne de son ancienne conjointe, meurtre, sur la personne de l'autre homme.

Un homme de 25 ans a été interpellé mercredi après la découverte à Nexon, en Haute-Vienne, des corps de son ancienne compagne et d'un homme dans une maison incendiée dont trois enfants ont pu être extraits en vie, a annoncé lundi le procureur de Limoges. Cet homme avait été condamné en comparution immédiate en août 2019 à un an de prison dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve pour des faits de violence conjugale sur une autre femme que la victime, a expliqué le procureur Baptiste Porcher.

Une femme victime de violences conjugales commises par un autre homme

Selon la même source, la femme retrouvée morte, âgée de 33 ans, avait été victime de violences conjugales commises par un autre homme. Par ailleurs, aucune plainte n'avait été déposée pour des faits de cette nature commis sur elle par le suspect interpellé. Les corps des deux adultes ont été découverts au rez-de-chaussée de la maison alors que les enfants de 5, 7 et 12 ans ont pu être secourus par une fenêtre à l'étage par les pompiers, au milieu de la nuit. L'homme décédé est vraisemblablement un voisin selon le procureur mais rien ne laisse penser qu'il était en couple avec la trentenaire.

L'auteur présumé interpellé sans difficultés

L'auteur présumé, né en février 1996, a été interpellé mercredi matin à son domicile, près de Nexon, sans difficultés. Il est soupçonné de meurtre aggravé, sur la personne de son ancienne conjointe, meurtre, sur la personne de l'autre homme, et tentatives de meurtre sur les trois enfants. Une autopsie doit être menée jeudi pour tenter de savoir si les deux adultes sont décédés avant ou pendant l'incendie. En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés en France, contre 146 l'année précédente.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP