Fusillade à Strasbourg : "Notre vie au quotidien doit continuer"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Suite à la fusillade à Strasbourg, mardi soir, Sylvain Waserman, député du Bas-Rhin, a confié à Matthieu Noël sur Europe 1 que la sécurité sera "renforcée sur l’ensemble des points sensibles" de la ville, mercredi.
INTERVIEW

L'auteur de la fusillade qui a fait au moins trois morts à Strasbourg, mardi soir, est toujours en fuite mercredi matin. Le suspect "a croisé le chemin des forces de l’ordre dans la nuit", a confié Sylvain Waserman, député (Modem) de la 2ème circonscription du Bas-Rhin, mercredi au micro de Matthieu Noël sur Europe 1. "Les forces de l'ordre sont en train de tenter de localiser l'individu."

Après l’attaque, le "plan urgence attentat" a été déclenché. Qu’est-ce que cela signifie ?

Malgré cela, "il n'y a pas de consigne de confinement particulière", assure-t-il. Des confinements ont été imposés aux habitants de Strasbourg "jusqu'au milieu de la nuit" de mardi à mercredi, avant d'être levés "au motif du fait que la menace n'était pas précisée, localisée".

"Il y aura une sécurité renforcée sur l'ensemble des points sensibles"

Sylvain Waserman appelle toutefois à une "grande vigilance". "Il y aura une sécurité renforcée sur l’ensemble des points sensibles et un quadrillage avec des forces de police très importantes aujourd’hui (mercredi)", assure-t-il. Si les écoles seront "bien ouvertes", il tient à "préciser que les manifestations sont interdites aujourd'hui à Strasbourg" et que "le marché de Noël sera fermé".

Mais "notre vie au quotidien doit continuer", lâche-t-il. "Il faut faire confiance aux femmes et aux hommes de Strasbourg qui feront en sorte que ce marché de Noël continue. Ce ne sont pas le terroristes qui décideront s'il y a un marché de Noël ou pas à Strasbourg."

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau