Des fous du volant se confient : "Je pense qu’il faut avoir eu un accident pour arrêter de faire des trucs bizarres"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Sur autoroute, 30% des accidents mortels sont causés par des conducteurs de moins de 35 ans. La moitié d'entre eux roulent également bien au-dessus des limites autorisées. Europe 1 a pu interroger quelques-uns de ces jeunes chauffards.
PAROLES DE

Youri, Yanis et Romain ont 18 et 19 ans, et comme un jeune sur deux de moins de 35 ans, ils roulent régulièrement à plus de 130 km/h. Ces jeunes fous du volant n’échappent pas à la kyrielle des comportements à risque en voiture : portable au volant, dépassement par la droite, non respect des distantes de sécurité, oubli du clignotant... Ils foncent sur les routes, au péril de leur vie et de celles des autres, incapables de s'en empêcher, comme ils ont bien voulu le raconter à Europe 1.

"Je suis conscient de rouler à 160 km/h, mais je n'arriverai pas à rouler pendant deux heures sur une autoroute à 130 km/h constamment. J’ai besoin de moment où je vais plus vite, j’aime bien l’adrénaline", avoue l’un de ces jeunes conducteurs. Et pourtant les experts l'affirment : rouler à 150 km/h ne fait gagner que quelques minutes à l'arrivée. 



À cette vitesse, il faut 150 mètres pour s'arrêter, impossible donc d'éviter dans ces conditions un obstacle qui se présenterait inopinément sur la route. "Je maîtrise mon véhicule, donc je me sens capable de rouler à cette vitesse", balaye pourtant un autre de ces automobilistes.

"Je n’ai pas le droit, mais je le fais quand même"

Et puis il y ceux qui disent fumer du cannabis avant de prendre le volant et d'autres, qui, sans scrupules, conduisent alors qu'ils n'ont pas le permis. "Je sais que je n’ai pas le droit, mais je le fais quand même !", lâche l’un de de ces fous du volant. "Je ne sais pas si c’est de l’inconscience, mais je pense qu’il faut vraiment avoir eu un accident pour arrêter de faire des trucs bizarres"

À en croire le bilan sécurité de l’Association des sociétés françaises d’autoroute pour l’année 2018, les moins de 35 ans sont parmi les conducteurs les plus dangereux sur les autoroutes. Ils sont impliqués dans 30% des accidents mortels, alors qu'ils ne représentent que 18% des conducteurs.

Europe 1
Par Aude Leroy