Côtes-d'Armor : un Ehpad flambant neuf... mais vide

  • A
  • A
En attendant son ouverture, l'Ehpad de Quévert est chauffé et ses robinets sont ouverts chaque jour. (Illustration)
En attendant son ouverture, l'Ehpad de Quévert est chauffé et ses robinets sont ouverts chaque jour. (Illustration) © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Le tout nouvel Ehpad de Quévert, dans les Côtes-d-Armor, n'ouvrira ses portes qu'en avril, en raison d'un problème de financement.

Le tout nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Quévert, dans les Côtes-d'Armor, près de Dinan, va rester vide pendant six mois en raison d'un problème de financement, a-t-on appris lundi auprès de la présidence de l'hôpital de Dinan.

"Une situation ubuesque". "C'est une situation ubuesque. On a un Ehpad flambant neuf qui attend pendant six mois d'accueillir des résidents", a commenté à l'AFP Didier Lechien, maire (LREM) de Dinan et président du conseil de surveillance de l'hôpital. Terminé depuis début octobre, l'Ehpad de 147 lits, dont la construction a coûté 20 millions d'euros, n'ouvrira ses portes que le 9 avril, avait annoncé le maire lors des voeux de l'hôpital, la semaine dernière. "C'est révélateur du dysfonctionnement de l'hôpital public, dont le financement est à bout de souffle en France", a souligné Didier Lechien.

Un problème de financement. L'Ehpad de Quévert, qui doit accueillir des résidents de maisons de retraite voisines, n'a pas pu ouvrir en raison d'un problème de financement : son budget prévisionnel était en déficit prévisionnel de 300.000 euros.  L'hôpital de Dinan dans son ensemble affiche lui un déficit de 4 millions d'euros en 2017, selon la même source. L'évolution des "règles comptables" et des aménagements "prévus mais pas financés" expliquent ce déficit de l'Ehpad, avance Didier Lechien. Un accord a dû être trouvé avec le conseil départemental et l'Agence régionale de santé (ARS) pour boucler le budget. Cet accord, conclu courant janvier, prévoit notamment des financements supplémentaires et des mesures d'économie, d'après la même source.

Chauffage allumé et robinets ouverts. En attendant son ouverture, l'Ehpad de Quévert est chauffé pour éviter l'humidité et ses robinets sont ouverts chaque jour pour éviter les risques de légionellose, selon le quotidien Le Télégramme. "Aucun autre élément n'est à ajouter", a indiqué la direction du Groupement hospitalier de territoire (GHT) Rance Emeraude dans un courriel à l'AFP. Contactée, l'ARS de Bretagne n'était pas en mesure de communiquer dans l'immédiat.