Coronavirus : les collèges vont-ils passer à l'enseignement en mode hybride ?

  • A
  • A
Une trentaine de collèges sur toute la France ont déjà mis en place de l'enseignement hybride. 1:23
Une trentaine de collèges sur toute la France ont déjà mis en place de l'enseignement hybride. © AFP
Partagez sur :
En attendant les données sanitaires, qui diront s'il y a ou non une forte transmission du virus au sein des établissements scolaires, Jean-Michel Blanquer a ouvert la voie lundi à un passage possible à un enseignement hybride dans les collèges. Certains l'appliquent déjà, au cas par cas.

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a ouvert la voie lundi à un passage possible à un enseignement hybride dans les collèges, si les conditions sanitaires l'exigeaient. C'est déjà le cas dans de très nombreux lycées et dans certains collèges, la mesure est en fait déjà appliquée : il y a environ une trentaine d'établissements sur toute la France qui ont mis en place de l'enseignement hybride, à Lille, Limoges, dans l'académie de Créteil...

Des élèves "moins entassés" et "plus apaisés"

A chaque fois c'est du cas par cas, comme en Seine-Saint-Denis où certains collèges ont trop d'élèves par rapport à leur capacité d'accueil, par exemple une cour trop petite, avec une difficulté pour respecter la distanciation dans les couloirs.

"Le fait que les élèves soient moins entassés dans les couloirs, la cour de récré, c'est déjà un gain, et cela s'est tout de suite ressenti sur le climat scolaire", affirme ainsi un professeur de Seine-Saint-Denis interrogé par Europe 1, qui a fait partie de ceux qui ont organisé le passage à l'enseignement a distance un jour sur deux dans son établissement. "Les élèves étaient plus apaisés et en classe ils ont de meilleures conditions de travail, ne sont pas obligés d'être assis sur la même table."

L'enseignement hybride généralisé en cas de mauvais chiffres sanitaires ?

La contrepartie, c'est que les élèves doivent être gardés par leurs parents un jour sur deux à domicile; ils suivent des cours enregistrés ou bien ont des devoirs à faire.

Pour l'instant le ministère attend les chiffres du début de la semaine prochaine qui diront s'il y a ou non une forte transmission du virus au sein des établissements scolaires. L'hybride pourrait alors être généralisé au collège, mais sans doute en priorité pour les quatrièmes et les troisièmes.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Séverine Mermilliod