Coronavirus : le Maine-et-Loire interdit toute rave party jusqu'au 17 août

  • A
  • A
Tout rassemblement musical est interdit dans le Maine-et-Loire jusqu'au 17 août. (Photo d'illustration)
Tout rassemblement musical est interdit dans le Maine-et-Loire jusqu'au 17 août. (Photo d'illustration) © SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :
Pour éviter la tenue d'une possible rave party ce week-end, la préfecture du Maine-et-Loire a interdit vendredi tout rassemblement musical sur son territoire entre le 14 et le 17 août. La circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes transportant du matériel sonore est également interdite sur la même période.

Pour éviter la tenue d'une possible rave party ce week-end, la préfecture du Maine-et-Loire a interdit vendredi tout rassemblement musical dans le département entre le 14 et le 17 août, ainsi que la circulation des poids lourds pouvant transporter du matériel sonore. Selon la préfecture, il s'agit d'empêcher "un rassemblement festif à caractère musical et pouvant regrouper plusieurs milliers de participants", susceptible d'être organisé pendant le week-end, mais pour lequel aucune déclaration préalable n'a été déposée.

Deux arrêtés ont été pris

Face aux risques de trouble à l'ordre public et aux risques sanitaires liés à l'épidémie de Covid-19, tout rassemblement de type teknival ou rave party est interdit sur l'ensemble du département entre le 14 et le 17 août, prévient un premier arrêté.

Un second arrêté interdit pendant le même temps la circulation des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes transportant du matériel musical, notamment sound system, amplificateurs, sonorisation.

Des mesures similaires dans le Loiret

Le préfet du Loiret a également pris des mesures similaires, en vigueur entre vendredi en début de soirée jusqu'à mardi, avec le même objectif d'empêcher la tenue éventuelle d'une rave-party dans le département.

En Lozère le week-end dernier, en pleine épidémie, une rave party géante avait rassemblé plusieurs milliers de personnes dans le parc naturel des Cévennes, provoquant l'indignation de certains habitants.