"Ne nous laissez pas tomber" : l'appel à l'aide d'un producteur d'asperges aux Français

  • A
  • A
Depuis le confinement, les producteurs d'asperges blanches ont dû réduire leur production de 60%. (Photo d'illustration) 1:45
Depuis le confinement, les producteurs d'asperges blanches ont dû réduire leur production de 60%. (Photo d'illustration) © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
Touché de plein fouet par les répercussions économiques du confinement, l'agriculture française est en difficulté, notamment le secteur des asperges blanches. Au micro d'Europe 1, le représentant des producteurs landais de ce légume, David Ducourneau, lance donc un appel à l'aide aux consommateurs français, mais aussi à la grande distribution.

C'est un secteur qui subit de plein fouet les répercussions économiques du confinement mis en place pour lutter contre la propagation du Covid-19. Depuis que les Français ne peuvent plus se déplacer librement, les ventes des produits agricoles français ont chuté drastiquement. Et c'est particulièrement le cas pour les asperges blanches, légume de printemps par excellence. Invité de "La France Bouge" mardi sur Europe 1, le représentant de ces producteurs landais, David Ducourneau, lance donc un appel à l'aide aux Français, mais aussi aux enseignes de la grande distribution. 

Une baisse de production de "60%"

Dans le monde de l'asperge blanche, il y a un avant et un après la mise en place du confinement. "Avant, on avait un marché équilibré, on était en pleine production. Mais avec la perte des restaurants, des marchés, et le confinement, on a dû réduire notre production de 60%." 

"On compte vraiment sur les consommateurs et les enseignes"

Alors pour éviter de jeter une grande partie de la production landaise d'asperges blanches, David Ducourneau lance un appel aux Français, mais aussi à la grande distribution : "On compte vraiment sur les consommateurs, mais aussi sur les enseignes françaises ! Qu'ils ne nous laissent pas tomber, qu'ils acceptent d'acheter les asperges des agriculteurs des Landes, mais aussi de toute la France, car tout le monde est concerné."

Un message qui ressemble à celui passé il y a une semaine jour pour jour, toujours à l'antenne d'Europe 1, par le directeur exécutif des achats de Lidl France, Michel Biero. Ce dernier ayant appelé au micro du "Grand journal du soir" "les consommateurs à acheter français", notamment en ce qui concerne les fraises et... les asperges. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo