Compiègne : les enfants dealent, toute la famille est expulsée du HLM

, modifié à
  • A
  • A
HLM 1280 1:00
La famille occupait son logement HLM depuis vingt ans. (Image d'illustration) © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
À Compiègne, la justice oblige toute une famille à quitter son logement, les enfants étant réputés être des dealers notoires et ayant déjà été condamnés à plusieurs reprises.

Expulsés pour cause de trafic de drogue. À Compiègne, dans l’Oise, la justice a ordonné l’expulsion d’une famille installée dans un logement HLM du quartier du Clos-des-Roses depuis vingt ans. L’office HLM de l’Oise demandait à la justice depuis des années la résiliation du bail de cette famille dont les trois fils dealaient dans la cité et perturbaient la vie des habitants.

Multiples condamnations. Pour la troisième fois le bailleur social a demandé l’expulsion de cette famille, et obtenu gain de cause. Une mère et ses quatre enfants, dont trois étaient au centre d’un trafic de drogue international, devront donc quitter les lieux. Héroïne, crack, ecstasy, autant de doses que les fils de la famille vendaient toute la journée, dans les cages d’escaliers, à l’intérieur des voitures, et au pied des immeubles. Leurs multiples condamnations n’ont pas mis fin au trafic, mais ont fini par convaincre les juges.

"Un signal fort". Pour Arnaud Dumontier, le président de l’office HLM de l’Oise, cette expulsion doit avoir valeur d'exemple. "C'est la première fois que nous obtenons gain de cause, donc j'ose espérer que cela fasse jurisprudence, et que cela soit un signal fort adressé à ceux qui troublent la tranquillité publique", se félicite-t-il. "Ce quartier du Clos-des-Roses est gangrené par le trafic de drogue", déplore encore ce responsable.

Une mère qui paye pour ses enfants. Un voisin dénonce une décision injuste pour cette mère de famille. "Elle n’est pas responsable des erreurs de ses enfants", argue-t-il. La famille a désormais deux mois pour quitter l’appartement. Passé ce délai, l’office HLM de l’Oise pourrait avoir recours aux forces de l’ordre.

Europe 1
Par Pauline Jacot, édité par R.Da.