"Cluster" de Chinois à Roissy : seuls quatre passagers finalement positifs

  • A
  • A
49 passagers avaient dans un premier temps été testés positifs (photo d'illustration).
49 passagers avaient dans un premier temps été testés positifs (photo d'illustration). © Alain JOCARD / AFP
Partagez sur :
Comme le révélait Europe 1 lundi, 49 passagers de nationalité chinoise ont été testés positifs au Covid-19 lors de leur transit à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, dimanche. Mais de nouveaux tests pratiqués sur cet intriguant "cluster" ont révélé que seuls quatre de ces personnes étaient finalement porteuses du coronavirus. 

Le "cluster" n'en était finalement pas un. Dimanche, 49 passagers chinois, en transit vers Shanghai, ont été testés positifs au Covid-19 à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, comme vous le révélait lundi Europe 1. Mais une seconde salve de tests, commandée par des autorités perplexes, a révélé que seuls quatre de ces personnes étaient finalement bien porteuses du coronavirus. 

Des passagers venus de pays différents

La situation avait immédiatement suscité des interrogations car les passagers n'avaient aucun lien entre eux, à part le fait de s'apprêter à monter dans le même avion pour rentrer en Chine. Certains venaient du Pérou, d'autres de Colombie, de Turquie ou encore de l'île Maurice. Et avant d'embarquer pour leur premier vol, tous avaient réalisé un test PCR négatif. La probabilité que le même test soit positif pour 49 d'entre eux, si peu de temps après, semblait très faible. 

L'hypothèse de "faux positifs" a donc été rapidement envisagée... et s'est avérée juste. Des vérifications sont en cours pour comprendre le processus qui a mené aux résultats erronés de ces tests PCR, pourtant réputés fiables. Les passagers, eux, vont enfin pouvoir décoller pour Shanghai. 

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Margaux Lannuzel