Chine : plombé par sa formule "à volonté", un restaurant fait faillite

  • A
  • A
Le restaurant proposait du "Hot pot", un plat populaire chinois. Image d'illustration.
Le restaurant proposait du "Hot pot", un plat populaire chinois. Image d'illustration. © Greg Baker / AFP
Partagez sur :
Le restaurant a accumulé 65.000 euros de dettes en deux semaines, les clients se partageant la carte de fidélité. 

C'est l'histoire d'une fausse bonne idée. Un restaurant de la ville de Chengdu, dans la province chinoise  du Sichuan, a du fermer ses portes au bout de quelques mois d'activité, après avoir vu ses finances plombées par sa formule à volonté, raconte The Independant.  

Le 1er juin, le restaurant Jiamener, spécialisé dans la "Hot pot" (plat composé de viande, légumes et de pommes de terre), avait lancé une formule à volonté très généreuse, permettant aux clients s'acquittant de 120 yuans (entre 13 et 20 euros) de pouvoir manger de manière illimitée pendant un mois dans le restaurant. 

Jusqu'à 500 clients par jour. On savait qu'on allait perdre de l'argent", explique un propriétaire au South China Morning Post, cité par Slate, "mais on voulait accumuler une clientèle fidèle avec cette stratégie". Problème, les clients n'ont pas hésité à se partager entre amis ou en famille la carte de fidélité. Résultat, le restaurant a parfois du servir jusqu'à 500 personnes par jour, forçant les employés à travailler 10 heures en une journée. 

Au final, ayant accumulé 65.000 euros de dettes en deux semaines, le restaurant a du fermer ses portes.