Canicule : "On touche du doigt les effets du dérèglement climatique", estime François de Rugy

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité d'Europe 1, le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a évoqué l'épisode caniculaire qui touche la France depuis lundi.
INTERVIEW

Depuis lundi, une vague de chaleur s'abat sur une grande partie de la France. Mardi, 65 départements étaient en vigilance "orange" canicule. Dans le Grand journal du soir, François de Rugy, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, est revenu sur ce phénomène climatique, estimant qu'il était une preuve du réchauffement global. "On peut toucher les effets du dérèglement climatique", estime François de Rugy. "Ce sont des canicules plus fortes et qui seront peut-être plus longues." "Il va évidemment falloir adapter nos bâtiments et nos habitudes de vie, de travail", souligne-t-il.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Une crise exceptionnelle"

Depuis lundi, le gouvernement a pris de nombreuses mesures préventives face à cet épisode de chaleur. Report du brevet des collèges ou encore circulation différenciée. "L'expérience douloureuse de 2003 nous a amené à prendre des mesures de fond, notamment pour la protection des personnes les plus fragiles", indique François de Rugy. Pour l'intéressé, il s'agit là de "mesures exceptionnelles" qui répondent "à une crise exceptionnelle".

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau