Au Louvre, le trompe-l'œil géant de JR n'a pas duré longtemps

, modifié à
  • A
  • A
Peu après son installation, le trompe-l'oeil géant collé par JR aux abords de la pyramide du Louvre était très dégradé.
Peu après son installation, le trompe-l'oeil géant collé par JR aux abords de la pyramide du Louvre était très dégradé. © AFP
Partagez sur :
L'oeuvre était certes conçue pour être éphémère, mais s'est détériorée bien plus vite que prévu sous l'effet du passage... et de quelques dégradations volontaires.

Prévue pour n'être exposée qu'entre vendredi et dimanche soir, l'oeuvre réalisée par JR au Louvre aura finalement duré encore moins longtemps. Dès samedi en fin de journée, les curieux ont pu constater que le collage géant commençait à se détériorer.

Dégradations volontaires. Les feuilles de papier posées au sol et sur les petites pyramides, qui forment vu de haut un trompe-l'œil impressionnant, se sont peu à peu arrachées sous les pieds des badauds. Rien d'inquiétant, selon le musée du Louvre contacté par le Huffington Post. "C'est tout à fait normal que ça se dégrade, nous ne savions juste pas à quelle vitesse cela allait se produire", a déclaré une porte-parole. Mais selon plusieurs témoins, les passants ont également contribué activement au décollage de l'oeuvre. Un journaliste a ainsi regretté des "dégradations volontaires" et des "vols 'souvenir'". 

Ramassage. Des employés municipaux ont donc été dépêchés dès samedi pour ramasser les bouts de papier décollés, comme l'a constaté notre community manager.

Ce trompe-l'œil géant, qui semble ouvrir un gouffre sous la pyramide du Louvre, avait été installé pour fêter les 30 ans de cette réalisation en verre feuilletée, très controversée à l'époque mais depuis devenue un incontournable à Paris.

"L'oeuvre d'art a une vie à part". Dimanche après-midi, l'artiste a réagi en affirmant que "les images, comme la vie, sont éphémères". "Une fois collée, l'oeuvre d'art a une vie à part. Le soleil a asséché la colle légère et, avec chaque pas, les gens ont déchiré des morceaux du papier fragile. Ce processus n'est que participation de volontaires, de visiteurs et chasseurs de souvenirs", a-t-il tweeté.

"Le projet est aussi à propos de la présence et de l'absence, à propos de la réalité et des souvenirs, à propos de l'impermanence", a-t-il ajouté dans un autre tweet.