Alerte à la pollution de l'air lundi en Bretagne

  • A
  • A
La procédure d'alerte sera déclenchée dans les départements des Côtes d'Armor, du Finistère et d'Ille-et-Vilaine.
La procédure d'alerte sera déclenchée dans les départements des Côtes d'Armor, du Finistère et d'Ille-et-Vilaine. © MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :
"Cet épisode de pollution est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à l'accumulation de polluants dans l'atmosphère", précise la préfecture.

Une procédure d'alerte à la pollution de l'air sera activée lundi dans le Finistère, les Côtes d'Armor et l'Ille-et-Vilaine en raison d'un niveau élevé de particules fines, a-t-on appris dimanche soir auprès d'Airbreizh, l'organisme agréé par le gouvernement pour la surveillance de la qualité de l'air.

Une procédure d'alerte jusqu'à lundi soir. "En raison de la persistance de l'épisode aux particules fines PM10", prévue lundi, "la procédure d'alerte sera déclenchée dans les départements des Côtes d'Armor, du Finistère et d'Ille-et-Vilaine", indique un communiqué de l'organisme. "La procédure d'alerte est activée (...) à compter de ce jour (dimanche) et jusqu'à demain minuit" (lundi soir, minuit), fait savoir de son côté la préfecture des Côtes d'Armor. "Cet épisode de pollution est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à l'accumulation de polluants dans l'atmosphère", précise la préfecture.

Des mesures de restriction de la circulation. Parmi les mesures entrant en vigueur dans le cadre de cette alerte, "la vitesse maximale autorisée sur les 2×2 voies est abaissée de 20 km/h", soit 90 km/h. Sur autoroute, la vitesse autorisée passe de 130 à 110km/h. "Les contrôles de vitesse sont réalisés sur les axes concernés", précise la préfecture. Pour les personnes vulnérables, il est notamment recommandé, dans le cadre de cette alerte, "de reporter les activités qui demandent le plus d'efforts, en particulier les activités physiques et sportives intenses, autant en plein air qu'à l'intérieur", selon le communiqué.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP