Agression de Bosse : la Fédération française d’athlétisme se portera partie civile

, modifié à
  • A
  • A
L'athlète a dû mettre fin à sa saison. © Jewel SAMAD / AFP
Partagez sur :

La FFA estime subir un préjudice après l'agression dont a été victime l'athlète Pierre-Ambroise Bosse, qui ne peut plus participer au DécaNation à Angers le 9 septembre.

La Fédération française d'athlétisme se portera partie civile après l'agression dont a été victime le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse, a annoncé jeudi le président de la FFA André Giraud. "C'est vraiment un choc", a déclaré le patron de la FFA. "La Fédération s'est engagée à l'accompagner dans ses démarches judiciaires et administratives et on sera partie civile. Il devait participer au DécaNation en tant qu'athlète (le 9 septembre à Angers, ndlr), c'est donc un préjudice pour la Fédération de ne pas avoir un champion du monde pour cette fête. On veut que les auteurs soient sanctionnés", a-t-il expliqué.

"Surpris et désolé". "C'est une surprise parce que nous sommes à la tête d'une Fédération de sport noble, où nous combattons la violence. On est surpris et désolé de voir l'un de nos athlètes, et en plus un champion du monde et quelqu'un de bien dans sa tête avec des valeurs humaines, pris à partie et victime d'actes de violence gratuite", a ajouté André Giraud. Le président de la FFA a précisé que Bosse, malgré son forfait pour la compétition, serait présent à Angers pourra assister au DécaNation. "Cela montre qu'il a bien envie de passer à autre chose", a indiqué le dirigeant.

Un homme en garde à vue. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 04h du matin, Pierre-Ambroise Bosse a été agressé sur le parking du casino de Gujan-Mestras, son club formateur près du bassin d'Arcachon, où il a été licencié une quinzaine d'années. Un homme de 24 ans, connu pour des faits de violences et d'infraction à la législation sur les stupéfiants, a été placé en garde à vue jeudi matin, soupçonné d'avoir participé à l'agression. Pierre-Ambroise Bosse, qui a eu 18 jours d'incapacité totale de travail (ITT) et souffre de multiples fractures au visage, avait annoncé mercredi qu'il arrêtait sa saison après cette agression.