Roms: La ville de Nantes condamnée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le tribunal de grande instance de Nantes a condamné lundi la ville de Nantes (Loire-Atlantique) à indemniser 29 Roms qui avaient été expulsés en avril dernier de l'un de ses terrains en raison d'une irrégularité dans la procédure, a indiqué une source judiciaire. 300 euros doivent être versés à chacun des 29 Roms concernés, a précisé leur avocate, Maître Sylvie Bourjon. Selon le vice-président du TGI de Nantes, Daniel Castagné, il n'y avait aucune date fixée dans "le commandement d'avoir à quitter les locaux" signifié aux Roms par un huissier. Les Roms étaient donc "privés de toute option de quitter les lieux volontairement par leurs propres moyens sans y être contraints par les forces de l'ordre", a précisé le magistrat.