Rio-Paris : il faut "que cesse la polémique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre chargé des Transports, Thierry Mariani, souhaite que "cesse la polémique" suscitée par l'enquête du BEA (ndlr: Bureau d'enquêtes et d'analyses) sur la catastrophe du vol Rio-Paris, dans une interview au Journal du dimanche, daté du 7 août. Le vol Rio-Paris s'était abîmé en mer en juin 2009, causant la mort de 228 personnes.

Alors que les syndicats de pilotes et les familles des victimes de cette catastrophe critiquent le rapport du BEA, Thierry Mariani affirme comprendre "la sensibilité qui s'exprime, elle est naturelle". Mais "le problème du ministre n'est pas de dire qui est responsable de cet accident. Un juge le dira. Nous veillons à l'impartialité de l'enquête", ajoute-t-il.

Interrogé sur le retrait du rapport du BEA d'éléments concernant les alarmes dans le cockpit, le ministre a expliqué que le "document intermédiaire comporte uniquement les éléments sûrs et vérifiés".
"La version définitive sera publiée début 2012. Les informations sur le déclenchement des alarmes auront alors été analysées, cela demande du temps. Nous sommes capables de donner dès à présent des recommandations sur la base du rapport intermédiaire. Je souhaite qu'elles soient mises en oeuvre et que cesse la polémique", affirme-t-il.

Thierry Mariani avait affirmé mercredi que l'enquête du BEA était "exemplaire" et "transparente".