Les magistrats de plus en plus mis en cause

  • A
  • A
Partagez sur :

Les mises en cause verbales ou physiques de magistrats français ont été multipliées par cinq en douze ans, et juges et procureurs se tournent de plus en plus vers le ministère de la Justice pour être protégés, rapporte mardi RTL.

François Hollande a promis jeudi dernier aux juges qu'il serait le garant de leur indépendance et du respect qui leur est dû, après des menaces de mort adressées au juge Jean-Michel Gentil à la suite de la mise en examen de Nicolas Sarkozy. "Depuis le 1er janvier 2010, 208 dossiers de protection statutaire des magistrats ont été ouverts au ministère de la Justice, soit 80 par an", écrit mardi RTL sur son site internet. "En 1997, ils n'étaient qu'une quinzaine à avoir fait cette démarche, soit cinq fois moins", ajoute la station de radio.