La famille Quemeneur conteste le non-lieu

  • A
  • A
Partagez sur :

La famille d'un supporter du PSG tué en 2006 par un policier en marge d'un match de football contre l'Hapoël Tel Aviv a contesté jeudi devant la cour d'appel le non-lieu dont avait bénéficié l'agent, rejetant l'excuse de la légitime défense, a-t-on appris auprès de son avocat. La chambre de l'instruction rendra sa décision le 6 octobre, a indiqué Me Eric Verriele, l'avocat de la famille du supporter.

Antoine Granomort, révoqué de la police nationale en 2007, avait tué avec son arme de service le 23 novembre 2006 Julien Quemeneur, 25 ans, en tentant de protéger un jeune Français juif agressé à sa sortie du Parc des Princes par des "ultras" du PSG. A l'issue de plus de quatre ans d'enquête, le juge d'instruction Nicolas Blot avait suivi les réquisitions du parquet et prononcé le 8 février un non-lieu en faveur de Antoine Granomort, considérant qu'il avait fait usage de son arme en état de légitime défense.

"On parle dans le dossier de légitime défense mais on dit en même temps que celui qui a été tué ne constituait pas une menace", a déclaré Me Verriele. "Tout le débat est de savoir si, pour tenter de sauver une vie, on peut en sacrifier une autre."