"L'alcoolémie à zéro, au moins c'est clair" (Pelloux)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - A l'approche du réveillon et alors que le délégué interministériel à la sécurité routière parle d'une tolérance zéro en matière d'alcool sur les routes pour les jeunes, vendredi matin sur Europe1, l'urgentiste Patrick Pelloux s'est déclaré, lui aussi, "tout à fait favorable à l'alcoolémie à zéro" mais a été plus loin en souhaitant que cela s'applique à tout le monde.

"Cela fait des années que l'on en parle, cela fait des années que l'on baisse le taux d'alcoolémie avec les protestations des viticulteurs et autres mais il arrive un moment où il faut dire 'ça suffit'", a fait valoir le médecin.

"Cela coûte beaucoup plus cher à la société d'enterrer ces jeunes que de rendre furieux deux ou trois lobbies. L'alcoolémie à zéro au moins c'est clair car un verre d'alcool selon les individus ce n'est absolument pas la même chose. Et puis il y a l'alcool mais aussi tout ce qui va avec : la drogue, les médicaments… donc il faut simplifier les choses", a insisté l'urgentiste.

Europe 1
Par Eve Roger, avec AW