Expulsés, des Roms dorment devant la mairie

  • A
  • A
Partagez sur :

Des Roms, expulsés lundi matin d'un bidonville très insalubre de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, ont passé la nuit devant la mairie de cette ville, avant d'être à nouveau dispersés par la police mardi matin, a-t-on appris de sources concordantes. "L'évacuation des populations roms se termine", a-t-on précisé à la préfecture, ajoutant qu'il n'y avait "pas d'incident".

Environ 80 Roms et militants d'associations qui les soutiennent s'étaient rassemblés lundi devant la mairie du socialiste Michel Pajon après avoir été évacués d'un bidonville insalubre où ils vivaient, sur un terrain longeant l'A4 en contrebas d'un hôtel. Ils ont ensuite passé la nuit sur place, dormant sur des matelas à même le trottoir, devant l'hôtel de ville. La veille, leur camp très insalubre, sans accès à l'eau ni à l'électricité, et où s'empilaient des monceaux de détritus faute de poubelles à proximité, avait été démantelé par la police, à la suite d'une décision de justice en ce sens, rendue au printemps.