Education : rassemblement à Marseille

  • A
  • A
Partagez sur :

Plusieurs centaines de parents d'élèves, enseignants et élus (4 à 500 selon les syndicats, 130 selon la préfecture), se sont rassemblés mercredi à Marseille devant l'inspection académique, contre les suppressions de postes et de classes prévues en 2012 dans le primaire. "Stop, écoles sacrifiées", "Sauvons l'école publique", "Nos enfants ne sont pas des sardines": brandissant pancartes et banderoles, les manifestants ont crié leur refus de ce projet, qui prévoit dans le département 130 fermetures de classes (pour 17 ouvertures) ainsi que la suppression de 113 postes d'enseignants "Rased" spécialisés contre l'échec scolaire, selon les syndicats.

"C'est une décision qui touche de plein fouet les élèves en difficulté, c'est inacceptable", a estimé Christophe Doré, secrétaire départemental du syndicat Snuipp-FSU, appelant à "une riposte nationale". "On se battra contre toutes les suppressions, l'inspecteur nous demande de faire un tri mais nous refusons d'entrer dans ce marchandage", a-t-il ajouté. Plusieurs centaines d'enseignants avaient déjà manifesté le 14 février à Marseille contre ce qu'ils qualifient de "saignée sans précédent". L’inspection académique doit présenter les chiffres définitifs lors d’une réunion du "comité technique spécial départemental" vendredi. Une nouvelle mobilisation est prévue à cette occasion, outre de nombreux blocages d'établissements tout au long de la semaine.