Des pères sur le dôme du Sacré Coeur

  • A
  • A
Partagez sur :

Six parents, dont une mère belge, se sont installés dimanche sur le dôme du Sacré Coeur à Paris, pour défendre les droits des pères divorcés séparés de leurs enfants et la résidence alternée, a-t-on appris auprès d'un des manifestants. Leur action a été confirmée à l'AFP par les organisateurs d'une manifestation pour l'égalité parentale, qui rassemblait au même moment une centaine de personnes entre Montparnasse et le ministère de la Famille. Nicolas Moreno, cofondateur du collectif pour la coparentalité (Copco) et Philippe Veysset, porte-parole de l'association la Grue jaune, ont précisé que l'action au Sacré Coeur n'avait pas été coordonnée avec la manifestation.

Stéphane Iltis, l'un des pères installés sur le dôme, a raconté qu'ils étaient au total "six parents". "Nous avons payé notre billet d'entrée et nous nous sommes installés", a dit cet homme de 39 ans. Ce père de cinq enfants, qu'il dit ne plus voir, a ajouté que les manifestants réclamaient "la déjudiciarisation des affaires familiales" et "la résidence alternée par défaut". Dans son cas, il a dénoncé la décision judiciaire qui a "arbitrairement confié tous les droits à la maman". Stéphane Iltis a affirmé que les six personnes "comptaient rester le plus longtemps possible, y compris la nuit, à moins d'être délogés". Il a imputé leur geste au "refus" des autorités de les recevoir.