Banon: Le Cherche Midi réfute les accusations

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Cherche Midi éditeur, que Tristane Banon accuse implicitement de l'avoir congédiée sous la pression de Dominique Strauss-Kahn, a assuré mercredi que la fin de leur collaboration était du fait de la jeune femme.

 

"C'est avec stupéfaction que j'ai pris connaissance des propos diffamatoires de Tristane Banon me mettant en cause dans une interview de l'Express", écrit dans un communiqué Philippe Héraclès, PDG du Cherche Midi, qui dit réfléchir à d'éventuelles "suites judiciaires". "Tristane Banon a été ‘auteure-contributrice’ pour le Cherche Midi éditeur en 2009. Si nos conventions ont soudainement été rompues, c'est à son initiative et en dépit de nos relances. Il semble en effet que Tristane Banon ait décidé de ne plus mener à terme les quelques projets qui lui avaient été confiés", affirme Philippe Héraclès. "Il est navrant que Tristane Banon tente d'utiliser ce différend prud'homal non encore jugé avec notre maison d'édition pour nourrir aujourd'hui sa cause judiciaire et médiatique".