Aubervilliers: la piste criminelle confortée

  • A
  • A
Partagez sur :

La présence de liquide inflammable dans un immeuble d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, qui a brûlé samedi soir, faisant trois morts et une dizaine de blessés, a été établie, a indiqué jeudi le parquet de Bobigny, qui privilégie désormais la thèse de l'incendie criminel.

>> A LIRE AUSSI : Un incendie criminel a Aubervilliers fait trois morts

"La procureure a été destinataire du pré-rapport du laboratoire central sur l'incendie d'Aubervilliers, qui établit la présence de liquide inflammable sur les lieux. Désormais, le parquet privilégie la thèse de l'incendie criminel", a indiqué le parquet, qui précise rechercher le ou les auteurs des faits.

Le maire PS d'Aubervilliers, Jacques Salvator, avait assuré mardi que "l'origine criminelle" de cet incendie ne faisait "pas de doute", citant les témoignages des résidents. Parmi la soixantaine qui se trouvaient dans l'immeuble au moment de l'incendie, certains avaient évoqué "une explosion", d'autres une odeur d'alcool à brûler.