Antenne-relais à retirer : la mairie "ravie"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La maire de la commune de Montesquieu-des-Albères (Pyrénées-Orientales) s'est déclarée mardi "ravie" de la décision de la cour d'appel de Montpellier d'ordonner à SFR d'enlever une antenne-relais installée sur sa commune.

"Je suis ravie, je me réjouis" que le collectif de 26 riverains, qui avait saisi fin 2009 le juge des référés du TGI de Perpignan, "se soit fait entendre", a déclaré Huguette Pons (UMP), jointe au téléphone.