Algues vertes : l'Etat recule, à l'heure du procès

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Déclaré responsable en première instance de la prolifération des algues vertes, l’Etat a renoncé mardi à faire appel.