Affaire DSK : Guéant se défend

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui a évoqué dimanche dans le JDD un contrôle de police en 2006 de Dominique Strauss-Kahn au bois de Boulogne, haut lieu de prostitution, a assuré lundi ne pas l'avoir fait "de son propre chef", se contentant de répondre à une question. "Je n'ai pas évoqué de mon propre chef cette affaire. J'ai été interrogé par un de vos confrères, j'ai répondu et puis je n'ai rien à ajouter", a expliqué Claude Guéant.

De nombreux responsables socialistes se sont indignés de l'évocation publique de cette affaire par le ministre de l'Intérieur. Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, a qualifié lundi sur LCI de "méprisable" le comportement de "barbouze" du ministre de l'Intérieur. Sur Canal+, Benoît Hamon, porte-parole du PS, a jugé "pathétique" et "nauséabond" le comportement de Claude Guéant.