Aéroport/Lyon : la Brink's accuse les syndicats

  • A
  • A
Partagez sur :

La Brink's, qui emploie des agents de sûreté d'aéroports en grève depuis vendredi soir, a dénoncé dimanche soir l'"intransigeance" des syndicats qui, selon elle, "paralyse" l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry "en prenant en otage les passagers". Commentant l'échec des discussions dimanche, la "Brink's déplore cette intransigeance et l'absence de volonté des partenaires sociaux pour trouver une issue à ce conflit qui paralyse le quatrième aéroport de France en prenant en otage les passagers". Expliquant dans un communiqué "apporter son appui à l'ouverture de négociations nationales de branche à travers le Sesa (Syndicat des entreprises de sûreté aéroportuaire)", "dès les premiers jours de janvier", la société regrette que les représentants du personnel n'aient "pas voulu répondre favorablement à cette offre".

Selon la Brink's, les délégués syndicaux ont demandé "une négociation immédiate sur la base des revendications nationales, sans pour autant s'engager sur une reprise immédiate du travail".