Peur panique de l'avion : que faire si même l'hypnose ne marche pas ?

  • A
  • A
L'aérodromophobie est le nom savant donné à la peur de l'avion. (Image d'illustration) 1:23
L'aérodromophobie est le nom savant donné à la peur de l'avion. (Image d'illustration) © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Sur Europe 1, Éric Malbos, psychiatre et enseignant-chercheur au pôle psychiatrie du CHU Conception à Marseille, recommande à une auditrice atteinte d'aérodromophobie de se tourner vers une thérapie par réalité virtuelle pour tenter de se débarrasser de sa peur de l'avion.

L'aérodromophobie, c'est-à-dire la peur de l'avion, n'a pas dû être particulièrement handicapante ces derniers mois pour ceux qui en souffrent, en raison de la fermeture des frontières. Mais à l'approche de l'été, et avec le déconfinement du continent européen, le refus de monter dans un avion peut s'avérer particulièrement contraignant au moment de choisir sa destination de vacances. Mardi, Éric Malbos, psychiatre et enseignant-chercheur au pôle psychiatrie du CHU Conception à Marseille, recommande à une auditrice de Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1, de tester la thérapie par réalité virtuelle pour se débarrasser de sa peur de l'avion.

La question de Catherine :

"J'ai super peur de prendre l'avion. Je ne sais pas trop d'où ça vient exactement, mais il est vraiment impossible pour moi de le prendre, alors que j'aimerais vraiment pouvoir voyager tranquillement. J'ai déjà essayé l'hypnose, mais ça n'a rien fait. Qu'est ce que je peux faire de plus selon vous ?"

La réponse du docteur Éric Malbos :

"Cette peur de l'avion est très classique. On voit beaucoup de patients qui souffrent de ça, ce qui les empêche de voyager. L'hypnose peut être une solution, mais elle ne marche pas dans tous les cas parce qu'elle dépend de la suggestibilité du patient. Mais il y a d'autres moyens, comme la réalité virtuelle.

Comment fonctionne une thérapie avec réalité virtuelle ?

Il s'agit de psychothérapies par exposition à la réalité virtuelle, où le patient peut s'exposer tranquillement, et à son rythme, à des avions en 3D et reproduire toutes les étapes d'un voyage : entrer dans un aéroport virtuel, commencer par s'installer dans un avion qui ne décolle pas, avec le sas ouvert, etc. On combine cette approche avec une thérapie cognitivo-comportementale.

Les résultats sont-ils rapides ? 

Avec la douceur qu'offre la réalité virtuelle, le patient peut, sur plusieurs séances, retrouver la liberté et l'autonomie recherchée. Vous pouvez trouver des thérapeutes, psychiatres et psychologues, qui proposent cette thérapie sur le site phobie.com."

Europe 1
Par Europe 1