Journée mondiale de lutte contre le Sida : où en sont actuellement les chercheurs ?

  • A
  • A
© VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

C’est aujourd'hui la journée mondiale de lutte contre le Sida avec des chiffres toujours alarmants concernant cette maladie, y compris en France.

Environ, 6.000 personnes sont infectées chaque année et plus de 150.000 personnes vivent actuellement avec le VIH en France. La recherche continue pour améliorer les traitements des patients, mais aussi, pourquoi pas, pour parvenir un jour à mettre au point un éventuel vaccin préventif contre cette maladie.

"Ce sont des pistes vers une rémission". En France il faut savoir d'abord, que le budget consacré à la recherche sur le VIH, c'est environ 50 millions d'euros par an. Un budget conséquent qui permet notamment de travailler sur l'amélioration de la vie des patients. Limiter les effets secondaires des traitements, simplifier et alléger la prise des médicaments qu'ils doivent prendre à vie. Justement, une étude française est en cours, et dès 2019 elle dira par exemple, si chez certains malades on peut passer à 1 comprimé 4 jours sur 7 au lieu de tous les jours.

Ensuite une autre des pistes majeures de recherche c'est l'espoir d'arriver un jour à mettre les patients séropositifs en rémission totale précise le professeur François Dabis, directeur de l'Agence nationale de recherche sur le sida : "lorsqu’on traite les personnes atteintes de VIH par des anti rétroviraux, on voit le virus disparaître du sang, mais il reste dans un certain nombre de compartiments. A partir de là, nous travaillons sur des pistes pour l’atteindre dans ces endroits où il se cache. Ce sont des pistes vers une rémission, qui serait un état provisoire pendant lequel on n’aurait plus à prendre de traitement".

Enfin la recherche d'un vaccin préventif contre le Sida est toujours une priorité absolue, une dizaine de "candidat vaccins" sont en cours d'expérimentation dans le monde, dont au moins 2 en France. On en saura plus sur leur niveau d'efficacité d'ici 2020.

Les + lus